Les critères du nouveau pont

Pour recevoir l'aval de la population, le nouveau pont devra apporter la meilleure solution possible aux problèmes actuels et parer aux éventualités. Un nombre maximal de critères devront donc être rencontrés dans l'ordre de priorité établi pour satisfaire les exigences les plus élevées et ainsi servir à l'ensemble de la population.

À quelle partie de la population doit servir le nouveau pont ?

Schéma du flux routier du Pont du Dubuc
par Pierre Charbonneau
(Cliquer pour agrandir)

Avant d'établir ces critères, il faut premièrement se demander à quelle partie de la population le nouveau pont doit servir en priorité. Il s'agit des gens de Chicoutimi-Nord et des municipalités périphériques de Saint-Fulgence à Saint-Ambroise qui traversent la rivière Saguenay par le Pont Dubuc à tous les jours. Le reste de la population qui le traverse occasionnellement ainsi que le trafic lourd en bénéficiera également.

Critères d'emplacement |< Début de pageSection suivante >Fin de page >|

Les critères les plus importants sont évidemment ceux reliés à l'emplacement du pont:

  1. Respect de la convergence du trafic dans le même sens que celui du Pont Dubuc pour se rendre au travail en se raccordant aux artères principales de la circulation.
  2. Permettre, en cas de blocage d'un pont, que le trajet de dérivation vers l'autre pont supporte le trafic de façon performante, sans sortir de la ville.
  3. Être sécuritaire en ne comportant pas de côte abrupte de part et d'autre pour permettre au trafic lourd de traverser le Saguenay sans passer par les côtes incontournables (Sainte-Geneviève, Tadoussac, Saint-Paul, de l'Université, Saint-Jean-Eudes et de Rivière-du-Moulin) pour diverses raisons. Les côtes doivent également ne pas comporter de courbes prononcées.
  4. Permettre au trafic lourd de contourner la ville et éviter le boulevard Saint-Paul et le secteur fortement achalandé des centres commerciaux du boulevard Talbot.
  5. Ne pas être trop près du Pont Dubuc pour éviter qu'une congestion remonte jusqu'aux accès de l'autre pont.
  6. Permettre de partager le débit de circulation de façon équilibrée entre les deux ponts en temps normal pour faire face aux heures de pointe en cas de blocage du Pont Dubuc.
  7. Mettre à profit le réseau routier existant au maximum pour minimiser l'empreinte environnementale.
  8. Ne pas passer au cœur ou au dessus d'un secteur existant de la ville ni d'être une fin d'axe routier sur une rive ce qui limiterait le territoire couvert et le débit journalier moyen.

Critères socio-économiques |< Début de page < Section précédente Fin de page >|

Les critères socio-économiques découlent des avantages obtenus avec la construction d'un nouveau pont et touchent directement ou indirectement plusieurs aspects tels que la qualité de vie urbaine à Chicoutimi, les frais d'entretien généraux des boulevards endommagés par le trafic lourd, le potentiel de développement économique associé à la nouvelle configuration routière par la création de nouvelles opportunités. Ces critères sont les suivants :

  1. Diminuer les risques d'accidents, la pollution atmosphérique en milieu urbain causée par l'attente et le camionnage et réduire le bruit et le stress.
  2. Éliminer les retards imprévisibles subits par la population en raison de la congestion fréquente et du blocage du trafic lors d'accidents.
  3. Rendre le schéma d'intervention des services d'urgence parfaitement conforme aux exigences gouvernementales de couverture de risque relativement aux déficiences du Pont Dubuc.
  4. Préserver, voire favoriser l'affluence vers les grandes artères commerciales en permettant de se rendre aux mêmes destinations qu'avec le Pont Dubuc, soit les boulevards Talbot et Saint-Paul, sans détour inconsidéré.
  5. Stimuler le secteur résidentiel de Chicoutimi-Nord et des localités périphériques et hausser la valeur foncière du territoire favorisé par la construction d'un nouveau pont.
  6. Permettre de nouvelles possibilités de développement industriel. Les secteurs de Canton-Tremblay et Saint-Honoré possèdent un territoire non agricole apte à recevoir la grande industrie.
  7. Permettre d'effectuer des travaux majeurs d'entretien du Pont Dubuc sans provoquer de congestion du réseau routier.
  8. Augmenter la durée de vie et diminuer les frais d'entretien du Pont Dubuc par une réduction substantielle de son trafic léger et lourd. Par conséquent, réduire les frais d'entretien des boulevards reliés au Pont Dubuc, à la charge des contribuables de Ville de Saguenay.
  9. Apporter un potentiel d'activité touristique pouvant attirer les gens de l'extérieur et les gens de la région à Saguenay.
  10. Présenter un coût accessible en termes de finances publiques.

Ces critères couvrent la majeure partie de ce qui est envisageable, soit la plupart des besoins actuels et futurs à long terme sur une échelle de temps largement supérieure à celle prévue par le Pont Dubuc à l'origine. La rencontre de telles exigences fera du nouveau pont, une infrastructure à valeur ajoutée à l'économie régionale qui en tirera de grands bénéfices.

<< Page précédente |< Début de page < Section précédente Page suivante >>

Ce site est conçu en mode multifenêtré. Cliquez ici si vous êtes en fenêtre simple.
©MMXI Tous droits réservés - La Société du Pont du Fjord